Mercedes Benz EQC-Classe Manuel d'utilisation

Mercedes-Benz EQC – classe multisegment électrique à traction intégrale “K2”. La première officielle de la voiture a eu lieu dans le cadre du Mondial de l’Automobile de Paris en octobre 2018.

Les concepteurs de Mercedes-Benz avaient pour tâche claire de rendre la voiture unique à sa manière, tout en conservant l’identité visuelle de la marque. Se sont-ils retrouvés avec une belle voiture ? – chacun décide pour lui-même. Mais le fait qu’il diffère vraiment de ses homologues ICE ne peut être nié.

La plate-forme avec le croisement «vert», comme on peut le comprendre à partir de la lettre «C» du nom, était partagée par le modèle GLC. Le couple a la même longueur d’empattement (2873 mm), une suspension avant à double triangulation et un multibras arrière. Certes, la longueur de l’EQC est plus longue de 107 mm (4762 mm), mais la largeur et la hauteur des croisements plus / moins sont les mêmes.

Le coffre de la voiture en est un et il est situé au «bon» endroit – derrière la voiture. L’ensemble du compartiment moteur est occupé par l’unité de commande électronique, tandis que la plupart des concurrents y disposent d’un compartiment supplémentaire pour les bagages.

L’intérieur du “train” dans le style des derniers modèles. Sur le panneau avant se trouve un tableau de bord sans cadre, composé de deux écrans connectés d’une diagonale de 10,25 pouces chacun : à gauche se trouve un tableau de bord virtuel où s’affiche la lecture de l’autonomie à la place d’un tachymètre, à droite se trouve l’écran tactile du nouveau Système MBUX. Parmi les caractéristiques, peut-être sa propre forme de torpille et des déflecteurs de conduits d’air rectangulaires étroits.

Le constructeur déclare fièrement que malgré le passage à la traction électrique pure, l’EQC restera une vraie Mercedes, offrant à son propriétaire le plus grand confort, des performances de conduite nobles et une sécurité maximale.

Pour le moment, la Mercedes électrique n’est disponible qu’en une seule version – l’EQC 400 4Matic. Cela nous indique seulement que la voiture est équipée de deux moteurs électriques (un pour chaque essieu) d’une capacité totale de 408 ch. et 760 Nm, et une batterie de traction lithium-ion d’une capacité de 80 kW/h. La réserve de marche déclarée est de 445 à 471 km, et ceci selon le cycle NEDC obsolète, ce qui signifie que dans la vraie vie, ce chiffre sera nettement inférieur. Mais la consommation d’énergie de 20,8 kW / 100 km indiquée par le même NEDC, au contraire, sera nettement plus élevée. Il reste à espérer que même avec une accélération de 0 à 100, la voiture affichera les 5,1 secondes déclarées.